Le peuple touareg

article sur le peuple touareg

Le peuple touareg

Les Touaregs sont une population nomade d’Afrique qui se nomment eux même Kel Taggemoust (ceux qui portent le voile), Kel Tamacheq (ceux qui parlent le Tamacheq), ou encore Imageren (hommes libres).

Ils constituent une branche très individualisée au sein du peuple Amazigh ou berbères du Maghreb. Leur zone de peuplement traditionnel s’étend dans les zones désertiques ou semi-désertiques du Sahara central et des bordures de la région sahélienne.

Les frontières politiques actuelles partagent leur territoire entre cinq États : l’Algérie, la Libye, le Burkina-Faso, le Mali et le Niger. Les touaregs sont donc un peuple dispersé dans de multiples pays et qui recherchent et revendiquent leur unité.

La société touarègue

L’organisation politique traditionnel des Touaregs groupe les tribus autour d’un chef, nommé « amenokal », choisi pour son charisme et sa bravoure au sein de la tribu la plus noble, c’est lui qui perçoit les impôts, gère les terres de parcours pastoral et arbitre les conflits.

Les femmes sont gardiennes de la culture et des traditions, ce sont elles qui transmettent les savoirs aux générations futures. Cependant les déséquilibres, dus à la colonisation, ont remis en cause cette situation traditionnelle de la femme touarègue.

Les différents régimes et les institutions qui se sont succédés dans les différents états concernés, ont toujours tenu les Touaregs à l’écart de la vie politique et socio-économique.

Les conflits récents

Face à la discrimination et aux violences dont ils font l’objet, à la négation de leurs traditions pastorales et de leur identité, à l’accaparement des espaces pastoraux les Touaregs ont développé les revendications suivantes :
• l’établissement d’un système éducatif adapté au mode de vie nomade ;
• la reconnaissance du tamacheq comme leur langue ;
• la possibilité d’exercer en toute liberté leur vie nomade et d’élever leurs enfants dans leur propre culture.

La culture touarègue

La société touarègue est une société hiérarchisée qui a défini un certain ordre pour maintenir son unité ; elle comporte une aristocratie, des tributaires, des religieux à titre collectif, des artisans et un groupe servile qui comprend plusieurs niveaux selon son statut – esclaves, affranchis. Le dromadaire, est l’animal associé à l’aristocratie.

Les Touaregs possèdent une écriture le tifinagh, dont les caractères sont gravés sur de nombreux rochers. Toutefois cette écriture, reste toujours vivante, elle est enseignée dans les familles avec des procédés qui leur sont propres.

Les Touaregs possèdent une littérature orale d’une grande richesse, notamment les devinettes et les proverbes, et aussi les contes qui s’inscrivent dans des thèmes universels, en s’incarnant cependant dans le contexte de la vie pastorale. La poésie constitue le point fort de cette littérature avec des pièces lyriques qui évoquent l’amour, la mort, et la nostalgie de l’absence avec l’évocation du campement lointain et de la femme aimée. 

La culture matérielle est présente dans des objets de la vie domestique et pastorale, dans des armes, ou encore dans des bijoux dont les modèles sont reproduits par des artisans, fidèles conservateurs du patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *